LE TOUR DE MOI-MÊME RÉSUMÉ EN VIDÉOS MUSICALES

Lyon, la fête des lumières 2019

Le premier arrêt du tour de moi-même était à Lyon. L'occasion toute trouvé pour filmer de belles images de la fête des lumières.
Pour rien vous cacher, j'avais fait une autre vidéo plutôt cool sur mon départ que j'ai cherché à diffuser mais je n'avais pas pris en compte les droits d'auteur car j'avais utilisé la chanson de Lost Frequencies Like I love You. Une bonne leçon ! L'algorithme a eu raison de ma tentative, ma vidéo fut censuré.
Ni une, ni deux, j'apprends de mon erreur et je me dis que si je peux pas utiliser comme je veux la musique des autres, autant composé la mienne. L'intuition de ce projet vidéo musical avait enfin abouti.

Nice, la douceur de l'hiver

Après un co-voiturage rocambolesque vers Nice, j'ai voulu poser mes bagages dans une auberge de jeunesse pas du tout à mon gout où l'alarme incendie s'est déclenchée à mon arrivée. Mauvais signe. Après trois jours à valdinguer j'atterie à l'Hostel Meyerbeer le top du top en auberge.
Les idées musicales, artistiques ont germés. Je pars visiter  Nice et ses recoins jeudi. L'inspiration est là, je reprend la même recette images filmées-ukulélé. Je me plais bien à deux pas de la promenade des anglais dans cette ville où on peut quasiment tout faire à pieds. Je prends même une journée pour aller découvrir les pistes de ski d'Auron avec Bertrand, bel rencontre pendant le déclenchement de l'alarme incendie dans la première auberge.

La région Niçoise deuxième round

Un séjour d'une semaine à Nice, ça méritait bien deux vidéos. Alors dans le bus pour Milan, je m'y remet, avec une différence notable : j'utilise une chanson de Big Flo & Oli reprise au ukulélé sur une plage de Beaulieu-sur-mer. Je trouve que le style est un peu plus affirmé au niveau vidéographique, avec d'avantages de mouvements. J'essaye, je tente, j'improvise. Ça m'amuse. Beaucoup.

La deuxième partie de la vidéo montre la soirée challenge : trouver un bar pour jouer le samedi soir. Dans l'euphorie de la réussite et embarqué par des groupes Niçois de qualités, on se retrouve à danser sur les tables du Wayne's bar. Une super soirée, d'excellents souvenirs avant de reprendre la route.

L'Italie, l'accent chantant

Je capte pas un mot d'italien mais j'adore leur accent. Il me donne envie de chanter. En passant par Milan je rencontre deux brésiliennes au prénom identique : Bruna & Bruna.

Ni une, ni deux, elles m'entrainent partout avec mon ukulélé et je me retrouve à jouer une nouvelle fois dans la rue : après la place Masséna à Nice, El Duomo à Milan. Je dois avouer que ça a de la gueule. Je prends du plaisir à chanter pour ses inconnus. C'est nouveau. Je me pose moins de questions. Le plaisir est là. Je filme, je joue, je chante, je prends vie. 
J'en oublie presque mon train à Milan. Après deux jours dans la capitale Romaine où j'ai beaucoup marché et je me suis beaucoup perdue,  déjà le moment de rentrer. Heureuse de ce premier tour de moi-même. Maintenant, je prépare le deuxième en février.

On the Ma-rock !

Plus de 10 après ma première expérience désastreuse dans ce pays, où nous nous étions fait piqué nos valises avec ma soeur, j'ai repris un billet pour essayer.

Et ce fut un des meilleurs choix de ma vie ! Ce pays à clairement quelque de magique. J'ai eu l'impression de découvrir une nouvelle vie là-bas. J'ai retrouvé la joie de m'éclater et d'apprendre en parlant.

Cuba libré !

Seule voyage où je suis partie accompagnée. L'accompagnatrice fut Polochon, mon adorable coloc' et non-accessoirement ma meilleure copine. 

On a découvert l'ancienne île cristallisant tous les conflits de la guerre froide. 10 jours éblouissants de nouveautés et d'émerveillements quotidien.

Un souvenir de dingue. 

  • White Instagram Icon
  • YouTube - Cercle blanc
About Me

J'ai décidé de partir faire le tour de moi-même et je vous amène avec moi dans ma folle aventure. 

Ecrivez-moi

  • White Facebook Icon
  • YouTube - Cercle blanc

© 2018 by Mathilde Boileau. 

Newsletter